mercredi 29 avril 2009

Spotify

Pour gérer au mieux ma mue actuelle, j'ai dû considérablement accroître mon nombre d'heures d'écoute musicale au quotidien. Ayant la chance de travailler dans un milieu d'autistes où la communication avec le Monde Extérieur est tout sauf obligatoire, j'ai le grand plaisir d'avoir un casque sur les oreilles à longueur de journée, avec la musique que je veux. Jusqu'à récemment je me contentais d'un extrait de ma biblio perso mais ca fait quelque temps que j'ai découvert Spotify et depuis je n'en décroche plus.

Spotify fait partie de ces produits qui sont en version Beta depuis des mois et le resteront sans doute éternellement. C'est une appli locale qui permet d'écouter légalement de la musique en piochant dans une base assez colossale de musique ultra-variée : du mainstream aux groupes totalement obscurs en passant par du classique par exemple. Quand t'es habitué au bordel organisé de Deezer, tu ne peux qu'être surpris par la cohérence de la base disponible, et avec la recherche ultra-rapide tu trouves très facilement un morceau/artiste/album précis... ou tu en constates l'inexistance.

Oui, parce que tu trouves parfois des absences assez surprenantes, comme des artistes pourtant très connus ou d'autres avec juste une petite partie de leur discographie. C'est en partie causé par l'application des règles de distribution de la musique physique qui a eu lieu fin janvier : certains albums ne sont disponibles que dans certains pays. C'est une prodigieuse régression, requise par l'industrie phonographique, c'est idiot et je croise les doigts pour qu'on retourne à un mode de diffusion international... Sait-on jamais.

Le modèle économique est très simple : tu paye ou... tu payes sans le vouloir en écoutant/voyant de la pub. Alors j'ai l'impression que la pub audio est toujours en phase de test, parce qu'en France on a droit à UNE publicité (ROFL Rohff veut ma mort.) qui en plus n'est pas du tout ciblée alors que le soft est clairement en mesure de faire un profil musical de l'auditeur. Il est possible de payer 1€ pour une journée d'accès sans pub (à l'occasion d'une soirée par exemple), ou bien de taper dans l'abonnement mensuel ou annuel. Simple et efficace, il faut bien que les gus se fassent de l'argent !


Je ne vais pas m'éterniser sur le fonctionnel extraordinaire de l'appli : playlists collaboratives, scrobbling Last.fm, webradio personnalisée... Il y a ce qu'il faut et les mecs sont prêts à écouter ce qu'en attendent les utilisateurs. Pour moi un simple système de favori comme on trouve sur toutes les applis web du moment serait déjà un gros avantage ! Peut-être un aspect plus communautaire ?

Toujours est-il que la collection s'agrandit jour après jour et que ça me permet de découvrir des artistes sans avoir à taper dans le téléchargement illégal. Il y a plusieurs albums que j'ai achetés après les avoir écoutés à outrance sur Spotify, pour le simple plaisir d'avoir l'objet physique, de subventionner l'artiste ou de l'écouter en marchant. J'hésite à me prendre un abonnement premium juste pour voir s'il y a d'autres avantages et pour soutenir le mouvement que j'approuve entièrement.


J'ai envie de dire "avant il y avait Deezer, maintenant il y a Spotify". Les avantages de l'un sur l'autre étant tombés petit à petit (inscription obligatoire, diffusion limitée par pays, pub audio ?) je n'ai pas remis les pieds sur Deezer depuis au moins deux mois. Je songe même à supprimer de ma machine de taff les musiques que je peux trouver sur Spotify.

Pour info, il me reste une dizaine d'invitations et j'ai régulièrement du refill, si tu fais partie des non-initiés qui veulent s'y mettre, fais-moi signe.

8 commentaires:

  1. J'ai un peu de mal avec ce soft qui ne passe pas le firewall de mon boulot (alors que Jamendo et Last.fm y arrivent) et qui n'est que sur invitation, sans doute pour donner un côté plus "intimiste"... Quant aux recommandations j'ai plutôt découvert de nouveaux titres avec Last.fm (toujours) et ses statistiques de scrobbling. Alors on pourra toujours arguer que c'est complémentaire, mais personnellement, entre Youtube, Jamendo, Last.fm je m'en sors bien et n'ai besoin de rien d'autre.
    Je retesterai à l'occasion pour voir si on trouve des groupes vraiment obscurs comme Pan Thy Monium, si on trouve du Atheist ou du Cynic (pas le rappeur) ou encore de la musique de jeu vidéo genre Outrun ou que sais-je :p
    Enfin chez moi, car maintenant je ne peux même plus le lancer sur mon pc de boulot alors que je pouvais au moins le faire avant (je n'ai tout simplement rien du tout).

    Bref, pas convaincu :/

    RépondreSupprimer
  2. Ah non mais toi t'es deg de pas pouvoir t'en servir au taff, c'est tout :D

    Last.fm complète à merveille Spotify pour son aspect communautaire et le système de recommandantions. Les radios aléatoires sont aussi excellentes. A part ça il est totalement inutilisable pour de l'écoute ciblée (je veux tel morceau de tel artiste). En plus il était question que l'écoute devienne payante... Enfin j'avoue que je les utilise en combo : je trouve les artistes sur Last.fm et je les écoute sur Spotify.

    Heads up : il y a du Cynic sur Spotify. Comme quoi rien n'est perdu !

    RépondreSupprimer
  3. Il me semble que l'aspect "club privé" des invitations est du à la version Beta. Je n'ai lu nulle part que c'était un objectif à long terme (bon, je n'ai pas lu le contraire non plus, mais ça ne correspond pas vraiment à l'esprit des développeurs de cette appli GENIALISSIME !, soit dit en toute objectivité ^^)

    Tellement discret, pro et ouvert. Spotify, adoptez-le :)

    RépondreSupprimer
  4. N'empêche que j'avoue : depuis que je squatte Spotify 8h par jour, je regarde les gens qui se contentent de Deezer avec un petit air prétentieux très en accord avec l'élitiste que je suis. :]

    RépondreSupprimer
  5. Bon j'ai pu écouter du Stemage (!), je suis content. Mais pas de Quo Vadis, pas de Zazen Boys, pas de Lame du Mat, pas de Royal Hunt... Je me la pète en étant super éclectique dans mes goûts musicaux :p

    En fait, je ne peux pas m'en servir pour mes écoutes ciblées (50% de mon top 10 last.fm n'y est pas présent !). Donc je reste avec mes mpc (format d'élitiste geek ;)) et mon foobar.
    Et pour découvrir un petit coup de last.fm donc ou de Jamendo.
    Par contre je pense que c'est plus légal que d'écouter ses morceaux sur youtube. (où je trouve 95% de ma playlist pour le coup)
    Si ça marchait un peu mieux avec les firewalls je pense que je critiquerais effectivement beaucoup moins.

    Y'a de l'idée dans cette appli, j'admets. Mais il reste quand même de la marge de progression au choix de playlist et au niveau technique.

    RépondreSupprimer
  6. Comme quoi en fait, je dois vraiment être web 1.9 malgré Twitter, j'utilise Spotify pour trouver des trucs ou verifier que j'ai le bon nom d'artiste, mais je préfère nettement mon piti foobar. Qui n'a pas de pub.
    Ceci dit, j'ai pas de mal à imaginer l'aspect quasi révolutionnaire d'une appli qui fait ca bien (et j'ai cru voir qu'elle arrivait sur Iphone?).

    RépondreSupprimer
  7. Perso je ne me sers de Spotify qu'à cause de l'aspect "pas une web-radio qu'on écoute sur son navigateur", et je favorise l'aspect logiciel. De la même façon, comme je suis du genre à écouter la même chanson 30 fois de suite, je n'ai jamais "laissé tourner" Spotify pour voir ce qu'il me proposerait, comme avec Last.fm. Un jour j'essaierai, je découvrirai des trucs sympas à coup sûr. Mais pour moi Spotify, c'est trouver et écouter rapidement UNE chanson précise. Et envisager de l'acheter/télécharger. Sinon pour le reste, je valide complètement.

    RépondreSupprimer
  8. Okerampa : Il y a clairement de la progression, mais le service est jeune à côté d'autres acteurs du milieu, je pense (j'espère) qu'ils vont vite rattraper leur retard. Ils mettent régulièrement leur biblio à jour.

    galadrieve : Ouais m'enfin sur Foobar t'écoutes pas de la musique que tu ne possèdes pas légalement, au moins ! è_é

    E.K. : Ah non mais le système de recommandations de Spotify est minable à côté de celui de Last.fm pour l'instant. Quand je dis que je laisse tourner l'appli, c'est pour écouter des albums ou des playlists que j'ai sélectionnées, je ne me sers pas des webradios. Il va m'arriver d'écouter un album en boucle pendant une journée entière...

    RépondreSupprimer